SESSAD - SAISPro

SESSAD

Le SESSAD (Service d'Education Spéciale et de Soins à Domicile), anciennement basé sur la commune de Crolles, se trouve depuis le 25 Octobre 2019 à Tencin dans des nouveaux locaux. Le SESSAD accueille 39 enfants et adolescents âgés de 3 à 16 ans qui présentent une déficience intellectuelle légère à moyenne avec ou sans troubles associés, porteurs de troubles « dys » ou de troubles psychiques. Ils sont scolarisés en milieu ordinaire de la maternelle au collège, ULIS et SEGPA du Haut Grésivaudan.

L’objectif de ce service est d’aider à l’épanouissement de la personnalité de l’enfant et au développement de ses capacités en vue de son intégration scolaire et de son autonomie.

Entrée

La prise en charge est prononcée par la Commission des Droits et de l’Autonomie (CDAPH) de la Maison Départementale de l’Autonomie (MDA).

A l’issue d’une rencontre entre la famille, l’enfant et la direction, pour la signature du Document Individuel de Prise en Charge (DIPC), une phase sera dédiée à l’observation des besoins par l’équipe pluridisciplinaire. S’en suivra la co-construction du Projet d’Accompagnement Individualisé (PAI) par la famille et les professionnels, qui déterminera les objectifs d’intervention et leurs modalités.

Le projet personnalisé de scolarisation (PPS) est élaboré au cours de réunions trimestrielles, en présence des parents, de l'enfant, du référent de scolarité, de l’équipe enseignante et de l’équipe du SESSAD.

L’accompagnement

L’action du SESSAD est basée sur la complémentarité des intervenants. En fonction des besoins de l’enfant, l'accompagnement peu être éducatif (éducateurs spécialisés), rééducatif (orthophoniste, psychomotricienne) ou psychothérapeutiques (psychologue, neuropsychologue).

L’accompagnement se fait toujours dans et en partenariat avec l’environnement de l’enfant : famille, école, loisir… L’éducateur intervient auprès de l’enfant dans sa famille ou à l’école et travaille en partenariat avec les équipes éducatives de l’éducation nationale, le médecin de famille, les services sociaux, les personnels de santé en libéral.

L’équipe engage avec la famille un travail de concertation et d’écoute, dans l’objectif de faire progresser l’enfant tout en prenant en compte ses difficultés. Entretiens individuels ou familiaux, groupes de parole, jeux en famille, etc... sont autant de leviers mis en place pour favoriser le dialogue entre l’enfant et son environnement.

Des partenariats sont développés avec des médiathèques, MJC, écoles de musique ou des centres aérés afin de faciliter leur intégration et la découverte de l’autre.

La suite

Les orientations, en fonction du potentiel de l’enfant peuvent être soit en sections classiques ou spécialisées (ULIS ou SEGPA), soit en milieu protégé, dirigés vers un IME (Institut Médico-Éducatif).

 

L’équipe d’encadrants :

L’équipe du SESSAD est composée d’une équipe pluridisciplinaire : soin (un temps de psychiatre, médecin, psychologue, psychomotricienne et orthophoniste), éducatif : d’éducateurs spécialisés, conseillère en économie sociale et familiale,  assistante sociale, d’agents administratifs et généraux et d’une équipe de direction.


 

SAISPro

Le SAISPro (Service d'Accompagnement et d'Insertion Sociale et Professionnelle) est un Service d’Aide à l’Insertion Sociale et Professionnelle. Il accompagne 12 jeunes de 16 à 20 ans qui présentent une déficience intellectuelle légère ou moyenne avec ou sans troubles associés, porteurs de troubles « dys » ou de troubles psychiques.

Il a pour objectif d’aider ces jeunes dans le développement des compétences nécessaires à leur inclusion pré-professionnelle, professionnelle et sociale, dans le respect de leur singularité.

Accueil

L’orientation vers le SAISPro est prononcée par la Commission des Droits et de l’Autonomie (CDAPH) de la Maison Départementale de l’Autonomie (MDA). A l’arrivée du jeune, un document individuel de prise en charge (DIPC) est signé entre la direction, le jeune et ses parents s’il est mineur.

L’accompagnement commence par une phase d’observation et d’évaluation, ponctuée de rencontres qui permet d’élaborer un Projet d’Accompagnement Individualisé (PAI). Il définit les objectifs de l’intervention du SAISPro et leurs modalités d’action dans le cadre professionnel, familial et social.

Le travail peut s’effectuer en groupe ou en individuel, en direction du jeune, de ses parents ou de son environnement (lieu de vie, de stage, de formation). Il se fait toujours en lien étroit avec la famille, l’objectif est de maintenir le jeune de son environnement. 

L'insertion professionnelle

Chaque jeune, quelle que soit sa singularité, développera ses compétences et trouvera une voie professionnelle adaptée à son potentiel. C’est sur ce principe de base que s’appuie le service pour accompagner les jeunes dans la construction de leur projet professionnel. Le suivi commence par la recherche d’un contenu de formation approprié puis par l’accompagnement du jeune pendant cette formation : aide aux devoirs, recherche puis suivi de stage… Enfin, le service apporte son soutien lors des démarches administratives liées à l’insertion professionnelle : lettre de motivation, CV, appels…

 

L'insertion sociale

Les jeunes bénéficient d’un accompagnement éducatif destiné à favoriser leur autonomie sociale : gestion de budget, courses et alimentation, santé, transports en commun ou code de la route, tous les gestes du quotidien peuvent être travaillés. Les jeunes apprennent également à gérer en autonomie les démarches administratives (sécurité sociale, banque, impôts) et les liens avec les institutions (mairie, planning familial, pôle emploi).

Enfin, pour compléter l’insertion sociale du jeune, le SAISPro peut également intervenir ou faire du lien dans le domaine des loisirs et du réseau social (habileté sociale). Des activités en groupes, comme de la cuisine, des ateliers théâtre ou espaces verts, leur sont proposées afin de créer de l’interaction sociale et les faire se rencontrer, échanger entre eux.

La SAISPro en quelques chiffres :

L’équipe est composée de : une directrice, un médecin psychiatre, un médecin généraliste, une chef de service, une psychologue, un neuropsychiatre, un médecin généraliste, un éducateur spécialisé, une conseillère en économie sociale et familiale, une secrétaire.



sur l'année 2016, dont 8 de moins de 18 ans et 5 en sont sortis.

Les jeunes qui sortent du dispositif peuvent poursuivre soit en milieu ordinaire, soit en milieu protégé : IMPro, ESAT et être ou pas accompagnés par un Service d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS).